cliquez sur le plan

le Tourisme dans la ville de Bouaké

POTENTIALITES TOURISTIQUES DE LA CÔTE D'IVOIRE : LA VILLE DE BOUAKE

   I- LES FESTIVITÉS TOURISTIQUES À BOUAKÉ

1- Le Carnaval de Bouaké

Bouaké organise chaque année un célèbre carnaval appelé le CARNAVAL DE BOUAKE dont l'apothéose se situe au Palais du carnaval. Le Bouaké by night a longtemps été, avant 2002, organisé autour de l'emblématique maquis « Papagaye », où tous se rencontraient pour de longues nuits à la bière, aux plats d'attiéké, au poulet grillé ou au poisson braisé et des night-club Le Cavair, le Facebook, Bouaké By Night etc. La ville, comme la plupart des villes d'Afrique, compte de nombreux autres maquis, bars, restaurants et des allocodromes.

⇔ Nous pouvons trouver aussi à Bouaké des sites de curiosités touristiques artificiels. il s'agit entre autre de (s) :

2- Pacquinou

le Pacquinous est une fête populaire d’origine un peu récente, c'est une occasion de communion entre les filles et fils des villages de la région. Elle a lieu dans la période Pascale.

3- Le Festival National des arts et de la Culture de Bouake

   II- LE TOURISME CULTUREL

1- Les Potières de Tanou-Sakassou, Sous-préfecture de Bouaké

Tanou-Sakassou est renommé pour sa production céramique. C'est un village baoulé situé à 12 km à l'est de Bouaké, sur la route de M'Bahiakro. La coopérative des potières de Tanou- Sakassou a été créée en 1965 avec l'aide des bénédictins, installés à proximité du village. Ces derniers se chargent également de la promotion des poteries.

La clientèle est constituée principalement d'Européens et d'Africains modernes. Les méthodes de production sont restées dans l'ensemble proches de la tradition.

Les potières continuent d'extraire l'argile manuellement et individuellement.

Transportée au village dans de petites bassines sur la tête, l'argile est ensuite séchée, triée et pilée.

Le façonnage s'est sensiblement amélioré, grâce à de petits tours manuels fabriqués à Bouaké.

La cuisson, en revanche, se fait désormais au four mais toujours groupée.

On note deux types de couleurs: le noir et le rouge sombre. Parfois, des réactions chimiques lors de la cuisson permettent d'obtenir des jeux de couleurs appréciables.

La production actuelle est très diversifiée. Elle comprend des cendriers, des vases à eau, des photophores, divers types de gargoulettes, des pots de fleurs, divers objets décoratifs selon les commandes des clients.

Les décors sont empruntés aux poids baoulé à peser l'or.

Le dernier trimestre de l'année est une période de travail intense car, pour les fêtes de fin d'année, les commandes sont importantes. Si la production est individuelle, pour les charges communes, chaque potière reverse 10 % du produit des ventes à la coopérative.

Les prix des objets varient de 1 000 francs CFA pour les petits à 90 000 francs CFA pour les grosses pièces.

Initialement constituée exclusivement de femmes, la coopérative comprend aujourd'hui dix-sept femmes et sept hommes. Quelques hommes ont en effet décidé d'apprendre le métier auprès des femmes. La coopérative dispose d'une salle qui sert à la fois d'atelier et de salle d'exposition-vente, une salle de cuisson avec un four à bois construit en 1986, un bâtiment inachevé destiné à être la salle d'exposition et un entrepôt.

Elle a également bénéficié de l'assistance française en encadrement et en formation pour l'amélioration de la qualité de la production entre 1986 et 1990.

La coopérative a également développé des partenariats à travers le monde, notamment aux États-Unis, en France, en Italie, en Chine. Elle reçoit de nombreuses commandes de clients de ces différents pays; la coopérative participe pour le compte de la Côte d'Ivoire à différentes foires (Cholet, Bordeaux, Paris).

2- Les Teinturières d'Air France à Bouaké 

Bouaké reste le principal centre de la teinture traditionnelle en Côte d'Ivoire où viennent s'approvisionner commerçantes grossistes ou détaillantes, même si, aujourd'hui, dans les autres villes, notamment Abidjan, cette activité est devenue courante.

La teinture traditionnelle est une activité qui remonte au XVIe siècle au moins en Côte d'Ivoire, d'après les fouilles archéologiques de Kong. Cette activité a été implantée à Bouaké vraisemblablement par les populations malinké de Kong qui se sont installées dans cette zone au XIX' siècle suite à la destruction de la cité de Kong. Depuis, au quartier Air France, elle fait partie du paysage. Divers groupes, associatifs ou familiaux s'y attèlent pour livrer des produits de qualité d'une grande beauté et aux motifs variés.

Ce sont soit des pagnes teints, indigo, complets ou Bazin riches avec lesquels on confectionne des boubous pour hommes et femmes, des nappes. Les tissus teints sont des cotonnades, du synthétique, de la soie mais surtout du Bazin, un tissu à motifs incrustés, très apprécié des consommateurs. La forte communauté musulmane de Bouaké rend cette activité rentable.

Au grand marché, un espace est réservé aux produits finis et constitue un grand attrait pour les touristes et autres usagers. Les prix actuels varient entre 1000 et 7 000 F CFA, selon la qualité du tissu et de la teinture: indigo (cotonnade teinte, composée de deux morceaux de 1,20 m chacune, considérée comme le bas de gamme). On peut acheter du bas de gamme à 1000 FCFA le mètre. Si l'on rajoute de l'indigo, ce sera 2500 FCFA pour le complet. Un complet comprend un bas, un haut et un foulard généralement en Bazin non riche 5 mètres. Le Bazin riche (le haut de gamme, 5 m d'un seul tenant) coûte 7000 FCFA le mètre, les nappes et serviettes de 8 couverts sont vendues à 12000 FCFA. Surtout, ne quittez pas Bouaké sans aller observer cette activité multiséculaire et sans vous procurer une pièce en souvenir.

3- Les sculpteurs de Kennedy ou le centre artisanal Gbèkè de Kennedy

Au quartier Kennedy, se trouve le plus grand centre artisanal de Bouaké mis en place par l'association des sculpteurs de Bouaké. Après avoir été chassés du centre ville lors du déguerpissement des installations précaires, ils se sont installés provisoirement à Kennedy, sur la grande voie qui conduit à M'Bahiakro en attendant d'être relogés par la mairie.

Ce sont au total 17 patrons artisans ayant chacun au moins deux apprentis qui se sont mis en association en 2010.

On y trouve des lampes de chevet, des statuettes d'animaux, des figurines féminines, des statuettes baoulé, de très grandes pièces représentant des amazones et des guerriers et une pièce représentant la flamme de la paix.

Dans l'ensemble, ce sont de très belles pièces en bois de teck, en bois de goyavier et en gbéni (bois utilisé traditionnellement pour faire les balafons).

Les prix varient entre 2 000 et 1000 000 FCFA.

Vous pouvez vous y procurer de très belles pièces pour des usages personnels ou commerciaux.

4- Le Marché de gros de Bouaké

Situé au quartier Dougouba et qui est le premier du genre en Afrique de l'Ouest. Il ravitaille les marchés des pays limitrophes. Il referme des macquis, un établissments financiers (BNI) et un poste de Douane.

            4-1 Les potéries du marché de gros de Bouaké

5- Le centre artisanal des Handicapés

Situé dans la rue Jacques Aka, le centre des Handicapés de Bouaké a été créé par M. Lamine Fatigua père pour permettre la formation et l'insertion des handicapés de Côte d'Ivoire. Ce centre forme à la sculpture, à la menuiserie, à la ferronnerie, à la cordonnerie, à la couture et à la calligraphie. Les personnes formées peuvent rester au centre pour exercer ou s'en aller vers d'autres destinations. Ceux qui restent se sont organisés en coopérative et s'acquittent de 25% de leurs ventes pour la gestion du centre. Le centre comprend une salle d'exposition, différents ateliers et un dortoir.

À l'atelier sculpture, vous pouvez admirer et vous procurer divers objets dont des awalés en forme de crocodile, des personnages de crèche, des tabourets sénoufo, des sculptures d'animaux, des marionnettes, des masques, des tam-tam et guitares baoulé. Les prix de vente varient entre 1000 et 15000 FCFA.

6- À Bouaké il y'a le maquis "Chez la Vieille

Le vrai nom, Anouanzé, esprit d'entente, esprit de concorde en baoulé. Mais pour les intimes, c'est «Chez la Vieille».

La Vieille est devenue une figure emblématique de Bouaké. Elle est chez elle, dans sa cour et elle propose son talent, un savoir faire à nul autre pareil, la cuisine du terroir.

Le menu? Le kedjénou. Et quel kedjénou ! Succulent. Le poisson braisé? Ah ! Le poisson de la Vieille! Ce sont des carpes d'eau douce, pêchées dans le Bandama par des pêcheurs bozo et livrés le jour même. Il est nettoyé, trié et proposé à la clientèle. Elle est là, la Vieille, devant son fourneau et vous faites votre choix.

Et alors commence la cuisson, très lente ... dont elle seule a le secret. Beaucoup d'amour, beaucoup de patience. Le produit fini? Une merveille pour le palais. Les prix varient entre 3000 et 8000 FCFA selon la taille du poisson. Sa réputation? Elle a été forgée de bouche à oreille. Et elle s'est établie peu à peu.

7- Les Fabricants de mortiers de Sokoura

Une fois arrivé dans la commune de Bouaké, précisément dans le quartier de Sokoura, vous êtes tout de suite attiré par ce secteur ou le bois est travaillé d'une manière spéciale.

En effet, constitué essentiellement d'hommes, les sculpteurs travaillent le bois pour en faire des mortiers, qui serviront pour la plupart à pilé le Foutou, Foufou et autres plats topiquement ivoiriens. M. DIOUM Bah (+225 05 32 44 69) est le nom de celui qui coordonne les activités dans ce centre.   

III- LE TOURISME RÉLIGIEUX

Ville à majorité musulmane, les mosquées y sont nombreuses. Au quartier Sokoura, se trouve, la grande mosquée d'une grande beauté.

La Cathédrale sainte Thérèse

Située à la périphérie du quartier Commerce et à la lisière du grand marché est un fleuron architectural de l'église catholique.

L’église  catholique dispose aussi de l'un des plus anciens monastères de Côte d'Ivoire, celui des bénédictins et des bénédictines, sur la route de M'Bahiakro, d'une architecture admirable.

L’église CMA, située au quartier Koko est remarquable par son ancienneté et par son architecture de type colonial.

   IV- LE TOURISME HORS DE BOUAKÉ

Hors de Bouaké, vous pouvez aller à la découverte de sites naturels et culturels d'une grande beauté.

1- Le lac Loka et la montagne Fly

À environ 5 km de Bouaké dans le village d'Angouayaokro, se trouve un site lacustre du nom de Loka. C'est un lieu idéal pour l'écotourisme. Situé non loin de la ville, il offre un plan d'eau magnifique, très ombragé dont les berges, dégagées et sablonneuses conviennent pour un pique-nique et une détente dans le calme et le dépaysement. À proximité, se trouve une colline appelée montagne Fly considérée par le village comme une montagne sacrée où l'on peut formuler des vœux que l'esprit de la montagne peut aider à exaucer. L’association des jeunes du village se fera un plaisir de vous accompagner dans votre périple. Vous pourriez y allier escapade, découverte et mystère.

2- Le N'Zi River Lodge

Vous rêvez de safari? Alors, optez pour le N'Zi River Lodge, un complexe hôtelier bâti au sein d'une réserve de 13000 ha, riche en faune et en flore, à 45 km au nord-est de Bouaké.

On y trouve les principales espèces animales telles les buffles rouges, les cobes de Buffon, les céphalophes, les phacochères, les civettes, les biches naines, les gazelles, les bubales, etc, de même que différentes espèces de reptiles et d'oiseaux. Cette faune sera enrichie par des espèces en voie de disparition notamment les lions, les éléphants, les léopards et les panthères. Ce site est également une belle synthèse des espèces floristiques de la forêt et de la savane à savoir l'iroko, le teck, le karité, le fromager, l'acacia ainsi que diverses autres essences aux vertus thérapeutiques et aphrodisiaques.

Au sein de ce parc naturel a été construit un complexe hôtelier composé d'un chalet de 7 bungalows de grand standing avec piscine, salle de conférences, bibliothèque, bar et restaurant, d'un camp d'aventure de cinq cabanes sur pilotis et d'une écurie de douze chevaux.

«N'Zi River Lodge» est conçu dans la pure tradition des parcs animaliers sud-africains et fera partie des circuits touristiques proposés par les organisateurs de Safari. L'ouverture est prévue pour mars 2014.

3- Djébonoua, petit Bassam du centre

Djébonoua est une petite localité située à 16 km au sud de Bouaké, sur l'axe Abidjan-Bouaké. Elle était une étape importante sur l'ancienne route de Bouaké et a dû jouer un rôle important de ravitaillement pour les transporteurs. Les vestiges d'une ancienne pompe à essence, un puits colonial, une ancienne place du marché, un pont et un tronçon de la route en témoignent. On y trouve aussi quelques bâtiments coloniaux, probablement des succursales des maisons de commerce installées à Bouaké. Deux monuments plus récents attirent l'attention: le mausolée du chef charismatique des Saafouè Nanan Kouadio Konan et sa statue à l'entrée du village. Des tisserands traditionnels proposent des pagnes d'excellente qualité. Une après-midi culturelle non loin de Bouaké, c'est possible à Djébonoua.

NOUS AVONS AUSSI

Les autorités de la petite cité se feront un plaisir de vous faire découvrir les produits qu'ils sont en train de conditionner et de vous raconter l'histoire de la cité.

⇔ Nous avons aussi les sites de curiosités touristiques historiques à Bouaké. il s'agit :

Le SITE AKAWA, situé à 20 Km de Bouaké, dans le Canton N’DRANOUAN. Ce Village chargé d’histoire et de symboles Baoulé, marqué par le passage de la Reine ABLA Pokou. Celle-ci aurait été enterrée dans la forêt sacrée environnante.

 LE MONASTÈRE DES BÉNÉDICTINES Situé à 5 Km de Bouaké a été créer en 1962 par les européens, il a des murs de parpaing. Il sert de recueillement et de retraite spirituel.

La Liste de quelques NIGHT CLUB de Bouaké

  »  Le Caviar avec 180 places;
  »  Bouaké By Night avec 200 places;
  »  Le Facebook avec 150 places;
  »  le Crystal avec 50 places;
  »  Le Maggic bar avec 100 places;
  »  Le After Work avec 90 places;
  »  Le Profil avec 160 places.

La liste de quelques HOTELS à Bouaké

 » Hôtel du STADE;
 » Hôtel RESIDENCE ELEPHANT;
 » Hôtel MON AFRIK;
 » RANHOTEL;
 » Hôtel BUNGALOW DU CENTRE;
 » Hôtel RESIDENCE SAMA;
 » Hôtel LE PRIMTEMPS;
 » Hôtel du CENTRE;
 » PANAMA Hôtel;
 » Hôtel LE TROPIC;
 » Hôtel AUBERGE DU MUNICIPAL;
 » Hôtel TELMA;
 » Hôtel PARADIS DU CENTRE;
 » Hôtel LE PROVENCAL;

La Liste de quelques RESTAURANTS à bouaké

 » MON AFRIK;
 » LA PROVIDENCE;
 » LE BELIER;
 » RESTAU LE LUNCH PEKIN EXPESS;
 » BLACK & WHITE ;
 » LA PAUSE;
 » HOTEL DU STADE;
 » FOTAMANA;
 » RESTAU K (RESID ELEPHANT);

La Liste de quelques FAST FOOD à bouaké

 » CHEZ ACHRAF;
 » LA BOIKOISE;
 » VERDY;
 » LE COCOTIER;
 » VENISIA;

La Liste de quelques MACQUIS à bouaké

 » CALANK;
 » LE BANDAMA;
 » TOUTIA;
 » LE PLATEAU;
 » CORDON BLEU​;
 » MAQUIS LA PLAGE ;
 » CHEZ KOFFI MARTIN;
 » PLEIN AIR;
 » ATLANTIQUE;

Allez à la rubrique Hôtels, Bars et Restaurants

Source : Fondation ATEF OMAÏS 

Faire un commentaire